Natésens et le Massage* École



« Que tous les enfants vivent l’expérience positive du toucher sain et nourrissant tous les jours, partout dans le monde »
- Sylvie Hétu & Mia Elmsäter -

 

Convaincue des bienfaits des massages de bien-être, et qu’ils ne doivent pas se destiner qu’aux adultes, Annie de Natésens a décidé de se former comme instructrice en massages* pour enfants de 4 à 12 ans (adaptables pour les petits de 2 et 3 ans).
Elle est donc certifiée depuis 2013 par l’association internationale de massage* dans les écoles, MISA ( Massage In Schools Association ; http://www.massageinschools.com/) et est membre de MISA-France(http://www.misa-france.fr/).
Natésens propose donc des ateliers de massage*/relaxation pour parent/enfant et des séances de massage* à l’école, en centre de loisirs ou toutes autres structures accueillant des enfants de 4 à 12 ans (voir un peu moins).
L’obtention de son BAFA (Brevet d’Aptitude à la Formation d’Animateur)) en 1998 ne lui est, par ailleurs, pas négligeable.

 

 

L’importance du massage dans un groupe comme à l’école :


Le massage* apporte assurément de la détente mais il faut savoir que « lorsqu’il devient une activité régulière et très structurée, il peut apporter bien plus. On assiste, en classe, à une transformation au niveau de l’ambiance du groupe et les enfants deviennent plus autonomes, plus sûrs d’eux, plus respectueux, à l’écoute des autres, prêts à partager, à aider, à négocier… Les échanges « donner-recevoir » faits avec respect et écoute de l’autre sont très riches. Ils permettent aux enfants de découvrir un contact physique autre que le « tirer-bousculer » pour chercher à montrer sa supériorité et sa force. Être à l’écoute de l’autre pendant le massage* entraîne l’enfant à être aussi à l’écoute dans le quotidien. » **
« Au Danemark, le massage* se fait dans 80% des écoles et y est proposé aux élèves de 4 à 16 ans, une fois par semaine au même titre que n’importe quel autre cours. En Suède, il est obligatoire. » ** Plusieurs pays suivent aujourd’hui cet exemple de technique de relaxation.
L’expérience du massage* dans les écoles a donc déjà fait preuve de nombreux bénéfices tant pour l’enfant lui-même que pour son entourage : sa classe, dans la cour de récréation, dans les activités périscolaires et à la maison. Les bienfaits se transmettent naturellement des enfants aux enseignants, aux animateurs ou aux parents…

**(cf. Le massage à l’école et en famille dès l’âge de 4 ans – Bernadette Colard)

 

 

Principes fondamentaux et origines de l’instruction du Programme de Massage* (MISP) :


En 1999, Mia Elmster et Sylvie Hétu, issues du monde de l’éducation, instaurent un programme de massage*, le MISP, qui s’adresse aux élèves de 4 à 12 ans. C’est une activité qui permet aux enfants d’apprendre et de s’échanger une courte « Routine » de massage* qui est un enchaînement de mouvements. Les enfants se massent* entre eux.
Ce programme est d’abord mis en application dans les écoles du Royaume-Uni, où il obtient un franc succès.
Aujourd’hui, il est pratiqué dans plus de 1300 écoles dans le monde. Des instructeurs sont formés dans une vingtaine de pays, dont le Canada, la Suède, la France, la Belgique, le Portugal, l’Irlande, la Suisse, le Japon, l’Argentine, la Nouvelle-Zélande, Singapour… par MISA (Massage In Schools Association) afin d’instaurer le « toucher sain et nourrissant » dans un cadre sécurisant, dans les structures accueillant des enfants de 4 à 12 ans.

 

 

Présentation du Programme de Massage* (MISP) :

  • Le Programme s’adresse aux enfants de 4 à 12 ans mais il peut néanmoins être adaptable pour les plus petits, de 2 et 3 ans
  • Simple à mettre en place, il ne demande à l’instructeur que 4 à 5 interventions de 45 à 50 minutes chacune
  • Composée d’une quinzaine de mouvements, la “routine” complète apprise et pratiquée régulièrement s’effectue en une dizaine de minutes
  • Le massage* se fait qu’entre enfants, par-dessus les vêtements, sur la tête, le dos, les bras et les mains
  • Chaque enfant demande la permission de masser* son camarade. Si un enfant refuse le massage*, son choix est respecté. Il reste dans la classe et observe ses compagnons de classe. Il profite indirectement de l’état de détente et de paix qui s’installe dans la pièce
  • Elle peut se faire le matin, à l’arrivée à l’école, ou au moment jugé opportun par l’enseignant
  • L’enfant n’apprend pas qu’avec sa tête mais bien par et avec son corps. D’autres outils et techniques ludiques de relaxation pourront être utilisés pour une meilleure prise de conscience de son propre corps
  • Le Programme de Massage* peut être vécu en famille, et tous les instructeurs sont également formés pour enseigner aux parents à masser* leurs enfants

 

 

Bénéfices personnels pour l’enfant :


Ces gestes de toucher doux entre enfants, menés dans un esprit d’échange et de partage, leur apportent calme, sérénité, douceur, concentration, éveil à l’attention, motivation, persévérance, …
L’enfant apprend à se respecter et à se faire respecter en osant le « oui » et le « non » à ce qui lui est proposé lors de la séance de massage*. Petit à petit, il étendra cet apprentissage dans toutes les circonstances de sa vie.
L’enfant respecte son copain de classe en écoutant son « oui » ou son « non ». Il apprend à reconnaître les limites spatiales, corporelles, émotionnelles et sociales de l’autre et les siennes.

 

 

Bénéfices pour l’enseignant ou l’animateur :


Le Programme de Massage* lui permet de rendre plus disponible à lui-même, aux autres, aux apprentissages ; d’évacuer ses propres tensions accumulées et de gérer le stress ; de créer un climat de confiance et de faciliter la communication au sein du groupe d’enfants ; de briser la monotonie et de créer des ruptures dans les apprentissages.

 

 

Bénéfices sociaux :


Le Programme de Massage* est un outil rapide et efficace pour lutter contre la violence à l’école et dans les lieux périscolaires.
Son axe principal est la promotion de la bienveillance.
Il agit également comme dépolluant sonore et réducteur du stress quotidien dans les groupes d’enfants.

 

 

Appeler au 06.95.91.18.77

 

Reportage explicatif tourné par FR3 Bretagne